Ça drache-en-Seine – BRM 300 Flins

Ce 2ème BRM en vue de la qualification vers le PBP 2015 débute, comme le 1er , avec un départ « Delgado » consécutif à une envie de dormir quelques minutes supplémentaires. Promis, craché, juré…la prochaine fois je serais dans les « starting-blocks on time ». Néanmoins ce départ à 5h30, en ce samedi 11 avril, me permet de rouler seul, jusqu’à Maule, avec le son matinal des premiers gazouillements. Après cette localité, j’entame une longue montée, digne de celle chérie des 17 Tournants, où à quelques encablures du sommet un crématorium « Fier comme Artaban » vous attend . Est-ce que l’expression cycliste « Ramasser les morts » a pris naissance dans cette montée ? Je ne peux  pas l’affirmer, lors de cette sortie matinale, avec moins de 2h de sommeil ! La suite des réjouissances me conduit jusqu’en Beauce où le Dieu Éole a donné une nouvelle fois RDV à tous les randonneurs. Ce « vent fou » me conduit à perdre mon chemin avant le premier pointage de Sours ! Ce « lieu de villégiature pour malentendants » n’est pas le mieux loti commercialement parlant puisque seule une boulangerie assurera l’ensemble des pointages ! Cette situation constituera néanmoins un double avantage pour la boulangère. Premièrement,  un choix entre plus de 100 « tentateurs » en moins de 2h et deuxièmement, la réalisation de son meilleur CA depuis le passage de la Division Leclerc.

un 300 ou un croissant...à défaut de choisir la boulangère !

un 300 ou un croissant…à défaut de choisir la boulangère !

Lire la suite

Le Mont Ventoux…the place to meet Eole himself !

Le Mont Ventoux, à l’instar de la plus jolie fille du lycée que tout Terminal courtise, ne se laisse pas conquérir dès la première tentative !  Pourtant j’étais fier comme Artaban, par ce beau matin de début janvier, avec mes « plus beaux habits cyclisme du dimanche » pour aller à sa rencontre. J’étais quasi certain de pouvoir le séduire mais c’était sans compter sur son côté « j’embrasse pas la première fois ».

Pourtant, cette rando avait débuté dans l’allégresse en traversant des villages aux douces résonances viticoles: Vacqueyras, Gigondas, Beaumes-de-Venise.

IMG_20150109_131512Ce fut, par la suite, au tour de la moyenne montagne, avec les villages bucoliques comme Lafare, la Roque-AlricLe Barroux, sur les premiers contreforts du Ventoux puis une ascension de la « petit soeur » avec le Col de La Madeleine. Enfin ce fut la descente vers « Bédoin le gardien du Temple ».

A partir de ce village, tu la joues sans filet avec le risque de prendre un râteau ! Lire la suite