L’Homme du Picardie – BRM 200 Mours

J’avais choisi le BRM 200 de Mours pour me lancer dans la phase de qualification au PBP 2015. Celui-ci fut digne de l’ORTF des 60’s avec une feuille de route semblable au Télé 7 jours de l’époque et des décors technicolors hérités du téléfilm « L’Homme du Picardie ».

Je pris le départ avec 45 mn de retard par rapport à l’horaire minimal ; ce fut une erreur « Delgado » (les plus de 30 ans saisiront) que je ne devrais pas renouveler dans le futur.

Copyright avenuevertelondonparis - logo

Les 10 premiers kilomètres relativement cool se font partiellement sur le parcours du « Paris-Londres »  que j’expérimenterai au cours du weekend de l’Ascension ou de la Pentecôte si les finances sont au beau fixe.

Après le passage au Mesnil-en-Thelle, le fameux brouillard picard fait son apparition et vous plonge doucement dans une atmosphère ouatée où la pente apparaît plus légère et les voitures vous évitent à l’instar des Mig 29 non-équipés de phares.

le nouveau far-west picard !

le nouveau far-west picard !

Je suis alors dans un groupe de 4 randonneurs où je prends allègrement la tête de celui-ci lors des montées. Ce léger surplus de forme me jouera un vilain tour à Mouy. En effet, après un rond-point, nous débutons une longue ascension. Après 2 ou 3 kilomètres, ne les voyant pas arriver derrière moi, je décide de poursuivre mon effort en me disant qu’ils ont peut-être eu un problème de crevaison et que de fait,  je les attendrais dans un prochain village à l’abri…car « Mlle  la pluie » avait fait son apparition. Quelle mauvaise idée de ma part ; car lors de mon attente dans un hameau, je questionne l’autochtone qui m’indique que je ne suis nullement sur la route d’Angy et que je dois irrémédiablement faire 1/2 tour. Ce bonus de 15 Km se paiera cash tout au long du BRM !

Lire la suite

Publicités